Astrologie Mondiale (Pratique)

Présentation Articles Publications Imagerie Liens

 

La valeur de l'astrologie pour la société et pour l'individu
Prévoir la panique financière de  2008

Conférence de

Ray MERRIMAN

 

 

Bonjour tout le monde et bienvenue pour cet exposé sur « La valeur de l’Astrologie pour la Société – L’Economie ». Mon objectif aujourd’hui portera sur l’influence de Pluton dans le ciel actuel et sur le fait que le Nœud Lunaire de ce jour tombe sur le Pluton natal des USA dans les derniers degrés du Capricorne. De plus, je suis Monsieur Pluton en ce moment parce que Pluton transite exactement mon Soleil natal.

Quand je regarde la vie durant les premières années de ce 21ème siècle, je me rends compte que l’un des meilleurs atouts disponibles pour l’humanité est l’étude de l’astrologie, surtout lorsqu’elle s‘applique à l’économie, aux marchés financiers et aux tendances tant politiques que sociales. Et l’un de ses plus grands malheurs, alors que nous venons d’entrer dans ce nouveau siècle, est l’ignorance, le rejet, ou l’incompréhension de l’astrologie par les sociétés dans le monde entier, et par conséquent le fait qu’elles n’utilisent pas cet outil très précieux pour comprendre les temps tumultueux que nous traversons en ce moment.

 

Pour démontrer la validité de cette déclaration, il nous suffit seulement de revenir quelques mois en arrière, au 15 septembre 2008. C’est la date où commença la plus grande panique financière qui ait frappé les Etats Unis et l’Europe depuis la Grande Dépression.

 

Et avant que j’entre pleinement dans cette présentation, j’aimerais que vous considériez deux questions :

1)  Si vous aviez su qu’avec une probabilité supérieure à la normale, une crise financière et bancaire allait commencer en 2008, et que le marché boursier allait s’effondrer brutalement de plus de 50% en moins d’un an, cela vous aurait-il conduit à opérer des changements dans vos plans financiers personnels ? Cette information aurait-elle eu de la valeur à vos yeux ? Vous aurait-elle poussés à économiser ou à réduire les risques d’une grosse perte financière ?

2)  Si le gouvernement et les chefs d’entreprise avaient su qu’avec une probabilité supérieure à la normale, une crise financière et bancaire allait se produire, et que le marché boursier allait s’effondrer de plus de 50% en moins d’un an, auraient-ils pu agir pour l’empêcher ou du moins minimiser les dégâts qui pouvaient en résulter pour les années à venir ?

 

Maintenant passons en revue ce qui est arrivé et voyons si nous pouvons répondre à ces questions

 

On peut débattre du point de départ exact de la crise financière de 2008. Certains diront qu’elle a commencé en août 2007 quand le public a pris conscience de la crise des « subprimes ». D’autres diront qu’elle commença en décembre 2007 ou janvier 2008, quand la « récession »  débuta officiellement (bien que ce n’ait pas été déterminé avant septembre 2008).

 

Mais je pense que pratiquement tout le monde s’accorderait sur le fait que l’état de “crise” a pleinement commencé le 15 septembre 2008.

Ce jour-là, une Pleine Lune atteignait le degré du premier passage - à venir - de l’opposition Saturne Uranus en Vierge-Poissons. Ce premier passage ne devait se produire que le jour de l’élection présidentielle, le 4 novembre 2008. Mais les événements qui se sont produits le 15 septembre, et même les deux jours précédents, eurent un impact profond sur le résultat de cette élection.

 

Comme les astrologues le savent, un aspect appliquant peut être sans aucun doute aussi puissant qu’un aspect exact, surtout quand un troisième corps transite les deux planètes impliquées dans l’aspect le plus fort. Et les astrologues savent aussi qu’une opposition cyclique de 45 ans entre Saturne et Uranus peut se traduire par une perturbation soudaine du statu quo. Après tout, Saturne représente l’ « Establishment », le Gouvernement et ces principes de tradition qui constituent notre base. Mais Uranus représente des changements soudains et inattendus, le besoin d’indépendance et même de révolution. Ensemble, ces deux planètes représentent une dynamique qui peut briser la base, bouleverser la tradition, et défier les attentes, tout cela aboutissant à une cassure profonde du statu quo. Il suffit seulement que nous revenions sur les deux cas précédents de ce cycle, 1965-66 et 1918-19, pour voir que ces forces de crise sociale étaient en fait tout à fait réelles. S’il existe deux planètes quelconques en aspect de tension qui représentent un potentiel pour une crise plus sérieuse dans la société, je ne vois pas quelles elles pourraient être en dehors de ces deux là.

 

Néanmoins, la “translation” de la Pleine Lune sur cette opposition Saturne Uranus qui s’annonçait, devait faire jaillir des événements qui conduisirent à une véritable crise économique dans le monde. La « translation » de la Pleine Lune eut lieu en réalité le jour précédent, le dimanche 14 septembre, avant que les marchés financiers n’ouvrent le jour suivant. L’importance du dimanche 14 septembre (et même du samedi 13 septembre) est à souligner car il s’agissait du week-end où des rencontres secrètes eurent lieu à la « Federal Reserve Bank » (La Réserve Fédérale, Banque Centrale des Etats Unis) de New York. C’était quand nos dirigeants financiers, tant vantés, savaient que le trouble se préparait et se préparait même très vite. Comme l’écrit David Wessell dans son récent livre « In FED We Trust » (« En la FED Nous Croyons ») « Peu de drames dans ses murs ont joué de manière aussi importante que les événements des 13 et 14 septembre 2008, quand le bâtiment en question joua l’ hôte de la mort de Lehman Brothers, le mariage forcé entre Merrill Lynch et la Bank of America, et les préparations à la nationalisation effective de AIG, la plus grande compagnie d'assurance de la nation." Mais le lundi matin 15 septembre, très peu de personnes étaient au courant de ces discussions entre Hank Paulson alors Secrétaire du Trésor, Timothy Geithner actuel Secrétaire du Trésor et le président de la Réserve Fédérale, Ben Bernanke

 

Cependant, ce ne fut que lorsque les marchés ouvrirent, le lundi 15 septembre, que le Secrétaire du Trésor d’alors, Henry « Hank » Paulson, s’adressa à la nation par la télévision, rassurant tout le monde sur l’économie américaine et le système bancaire qui étaient « forts et résistants ». Il y en eut très peu qui furent conscients de la tension du week-end dans les confrontations qui eurent lieu affectant la survie même de Lehman Brothers, Merrill Lynch, AIG et la « Bank of America », encore moins de la sécurité de l’économie américaine et mondiale. Paulson le savait, mais très peu autour de lui étaient au courant.

 

Malgré tout, sachant combien le système bancaire US était à deux doigts de tomber dans une véritable crise financière, un jour plus tard, Paulson se tint devant la caméra, au vu de tous les téléspectateurs du monde entier  et il mentit….peut-être pour protéger le monde d’une crise soudaine. Comme il parlait, Paulson baissait les yeux, secouant la tête à droite et à gauche, secouant le poing et déclarant à maintes reprises « Le Système Bancaire américain est fort et résistant, et sera capable de gérer tous les problèmes » y compris la « crise des subprimes » qui menaçait d’anéantir les valeurs des terrains et de la propriété.

 

A voir Paulson, il était évident qu’il voulait dire exactement l’opposé de ce qu’il disait. Au lieu d’être rassurant, il éveillait en réalité des craintes par sa manière de se tenir. Il savait que le Système Bancaire américain n’était pas sur un sol ferme, il n’était pas résistant et il n’était pas fort. Il savait qu’il était au bord d’une crise et à cause du langage de son corps, Wall Street le sut aussi et les investisseurs du monde entier.

 

Mais ce jour-là, la panique, que Paulson lui-même savait réelle et qu’il essayait de contenir, éclata vraiment.

 

Comme l’activité boursière avait commencé avant son discours, le DJIA se portait assez bien. Il était monté jusqu’à 11 459 le vendredi précédant son discours et il ouvrit même le lundi à 11 416, ses niveaux les plus hauts de la semaine. Une semaine plus tôt, le 5 septembre, il était tombé à 11 037, son prix le plus bas depuis juillet. Mais il commençait à aller mieux … et puis Paulsen parla.

 

A la fin de la journée, le marché avait baissé de plus de 500 points et la panique était incontestable. Le DJIA ferma à 10 917, sa valeur la plus basse de la journée et perdit 504 points depuis la fermeture du vendredi. Le jeudi, 500 points de plus étaient perdus, à 10 459, sa valeur la plus basse depuis trois ans. La voie était en train de se tracer. Le 6 octobre, le DJIA passa au dessous des 10 000 pour la première fois depuis octobre 2004. Quatre jours plus tard, le 10 octobre, il descendait jusqu’à 7882, un niveau non atteint depuis 2002. En fin de compte, il dégringola jusqu’à 6470 le 6 mars 2009, un niveau non atteint depuis 1997. En tout, le DJIA perdit 54%  de sa valeur la plus haute d’octobre 2007, une baisse de pourcentage qui dépassa toutes les baisses dans le marché boursier américain depuis les jours de « La Grande Dépression ».

 

Mais ce n’était pas seulement le marché financier qui s’effondrait. En fait, le marché financier ne faisait que réagir à la panique qui s’installait à Washington DC et dans les centres monétaires du monde entier. Une à une, le gouvernement des Etats Unis commença à s’emparer du contrôle des banques, des sociétés hypothécaires, des compagnies d’assurance, des compagnies de l’industrie automobile et des maisons d’investissement. La peur que le gouvernement américain nationalise réellement les affaires privées fit monter des peurs et de la paranoïa que l’on n’avait pas vues dans ce pays depuis deux générations.

 

La panique ne se limita pas aux Etas Unis et aux banques. Elle s’étendit bientôt aussi en Europe et en Asie. Elle devint très rapidement une crise mondiale du fait que les banques, les gouvernements et les individus entrèrent tous dans le précipice de l’effondrement financier. En fait, beaucoup de personnes, d’entités et de gouvernements perdirent de grosses sommes d’argent. 

 

Pendant les semaines qui suivirent, des rencontres nocturnes avec ces quelques officiels non élus créèrent un coup de fouet et amenèrent des offres de renflouement, l’une après l’autre, sous la menace que si quelque chose n’est pas fait rapidement, le système entier s’effondrera. Bien sûr cette menace provenait de la Maison Blanche et du Secrétaire du Trésor – sous Mercure Rétrograde. Comme les astrologues ne le savaient que trop, le plan fait à la hâte par le Congrès, ne fut pas bien pensé et  fut accompagné de beaucoup de doute, puis des soupçons. Personne ne savait quoi faire et la peur était grande que ce qui était proposé – un « renflouement » du gouvernement qui n’avait pas été sérieusement « élaboré » - produirait des résultats désastreux. Et c’est ce qui se passa pendant plusieurs semaines et même des mois.

 

Les gens perdirent leurs maisons en nombre record. Les gens perdirent leur travail en nombre record. Plus de 3 millions de personnes ont, depuis, perdu leur travail et bien plus déposèrent le bilan, en nombre record. L’industrie des services financiers dans son ensemble prit un grand coup et devint une source d’indignation pour ce qui était en train de se produire. Les banques et les services financiers furent obligés de supplier le gouvernement pour que l’argent des contribuables leur permette de s’en sortir, puis furent portés en disgrâce pour avoir fait cela. C’était pour le moins une période très difficile… l’époque financière la plus difficile dans ce pays et dans une grande partie du monde depuis la Grande Dépression des années 1930.

 

*****************************

 

La crise économique et financière qui éclata en 2008 n’aurait pas nécessairement dû se produire. Les pertes sévères enregistrées par les investisseurs n’auraient pas nécessairement dû se produire. Cela aurait pu être évité, en dépit de ce que les politiciens, les économistes et les professionnels du secteur des finances essaient de mettre en avant aujourd’hui pour expliquer leur manque de prévoyance, de responsabilité et de préparation.

La conscience qu’une telle crise était possible en 2008 aurait pu être – et en fait elle le fut – identifiée d’avance par plusieurs individus. Mais seulement un domaine – l’Astrologie – se distingue en mettant constamment le doigt, plusieurs années à l’avance, sur l’année 2008 comme étant une année de crise économique potentielle. Je le sais parce que dans tous les Livres de Prévision (« Forecast Books ») que j’ai écrits depuis 1994, l’année 2008 (oui 2008 !) était mise en évidence comme une époque où le monde pourrait entrer dans une période très dangereuse sur le plan économique, dont l’équivalent n’a pas été observé depuis les jours de la Grande Dépression. Là, sur l’écran, vous verrez la citation extraite du livre « Forecast » 1995 qui fut publié en décembre 1994. Ce n’est pas si mal !

 

“L’époque quelque peu comparable suivante ne se produira pas avant 2008-2012…. Celles-ci ne sont pas aussi fertiles en événements que ne le sera la période 2008-2012, quand Uranus entrera en Bélier, Pluton entrera en Capricorne (en carré à Uranus) et Saturne entrera en Balance. Ce sera la première fois depuis 1929-1931 que ces trois astres se retrouveront dans des signes cardinaux formant entre eux un carré en T. Peut-être vous rappelez-vous que 1929-1932 fut une période fertile en événements dans le monde. Vous pouvez en conclure (je le fais) que quoi que nous fassions aujourd’hui nous conduira tout simplement à une intensification à cette période»

 

Et tous les Livres de Prévision annuelle à partir de cette date réitérèrent et développèrent cette même idée – que, en 2008, une figure planétaire rare commencerait qui aurait une corrélation historique avec un bouleversement économique, politique et social, très semblable à celui que nous avons expérimenté lors de la Grande Dépression qui fut la dernière fois où Saturne, Uranus et Pluton se trouvaient en signes cardinaux, formant entre eux un carré en T.

 

Pendant longtemps, j’ai vécu dans l’aveuglement que, je suis sûr, nombre d’entre vous, astrologues, avez éprouvé. C’est-à-dire que j’avais l’illusion que j’étais le premier et peut-être le seul astrologue qui pronostiquait avant 2007 cette crise économique. Mais, comme vous allez le voir, je n’étais pas le premier et je n’étais pas le seul astrologue qui eut conscience de cette possibilité avant l’événement.

 

Avant que je ne reconnaisse le travail des autres dans la prévision de cette période la plus critique de toutes les crises économiques de notre époque, permettez-moi de partager brièvement avec vous les facteurs astrologiques sur lesquels moi-même – et nombre de mes collègues – nous nous sommes penchés.

2008 allait commencer une période de 7 ans où Saturne, Uranus et Pluton entreraient dans une série d’aspects de tension connus comme “carrés et oppositions » entre eux. En fait, cela se produirait dans les premiers degrés des signes cardinaux, vers la formation puissante d’un carré en T – particulièrement fort durant l’année 2010. Vous pouvez le voir sur cette carte dessinée pour le 1er août 2010.

 

J’ai inventé le terme “Apogée Cardinal” comme référence à la période de temps qui s’écoule de 2008 à 2010, et en grande partie jusqu’à 2015. La dernière fois que nous avons eu un « Carré en T Cardinal » impliquant ces mêmes planètes, semblable à ce que nous expérimentons de 2008 à 2010, fut en 1930-1931. Nombre de ceux qui ont prédit cette crise, comme moi-même, étions conscients du cycle de cette configuration planétaire. En fait, elle s’est produite tous les 80-90 ans jusqu’à maintenant. Elle s’est produite en 1929-1934, 1845-1852 et 1759-1778. Chacune de ces périodes a été témoin aussi à la fois d’une crise économique et de bouleversements sociaux/politiques. Les Etats Unis connurent une Grande Dépression quand ils entrèrent dans la guerre Révolutionnaire, et leur première grosse crise réelle après 1800 se produisit au début des années 1840 et dura jusqu’en 1857.

 

Comme vous allez bientôt le voir, l’Astrologie, plus que tout autre sujet ou simple discipline, et les astrologues – plus que tout autre expert de n’importe quel domaine – prédirent cette crise bien longtemps avant qu’elle ne soit arrivée. Les économistes n’ont pas su la nommer. Les administrateurs et le président de la Réserve Fédérale n’ont pas su la nommer. La Maison Blanche sous George W Bush  et le congrès dirigé par les Démocrates n’ont pas su la voir, jusqu’à ce qu’il soit bien trop tard.

 

Bref, il y eut en réalité une seule personne associée à la politique qui l’a vue venir – et il fut (comme on pouvait s’y attendre) ridiculisé. Il s’agit de Peter Schiff, un des premiers conseillers de Ron Paul, qui lança à plusieurs reprises des avertissements en 2006 et 2007. Mais personne ne le prit au sérieux. Pas un seul ne prit Ron Paul au sérieux. Et de la même façon que les astrologues qui lancèrent même des avertissements plus précis et le firent bien longtemps avant que Schiff n’ait exposé les dangers potentiels, Schiff fut insulté ou doucement écarté, comme une sorte de dingue. Nous, astrologues, nous connaissons trop bien ce sentiment.

 

Quand j’ai lancé un appel pour référencer les astrologues qui avaient prévu cette crise économique, j’ai reçu beaucoup plus de réponses que je n’en attendais. Toutes étaient des appels précis décrivant avec beaucoup de détails les dynamiques qui seraient en jeu dès 2008. Cependant je décidai de limiter cette liste pour ne retenir que ceux qui se référaient plus spécifiquement à la crise financière, bancaire et/ou économique, parce que le sujet de mon intervention d’aujourd’hui est « L’Economie ». Donc maintenant je vais saluer ces astrologues qui ont correctement alerté les autres – par des textes imprimés – sur cette crise économique qui a commencé en 2008. Je le ferai par ordre alphabétique, sauf pour le seul homme qui, le premier, a fait la prévision la plus remarquable de tous, à mon avis. Au fur et à mesure que nous parcourrons cette liste, n’oubliez pas que j’ai dû extraire ces réflexions pour éviter que cette présentation ne soit trop longue. Si vous voulez voir le contexte plus détaillé du processus de pensée de chacun de ces astrologues, j’ai fait une liste des références de leurs citations ici. Si vous voulez une copie de ces citations telles que je les présente ici, plus les citations de mes propres « Forecast Books » précédents, vous pouvez avoir un fichier PDF de ce discours auprès de nos spécialistes enregistreurs si vous commandez une copie aujourd’hui des trois présentations de ce matin.   

“Je m’attends aussi à ce que les Etats Unis fassent l’expérience d’ici peu d‘une crise économique. Les signes avant coureurs en sont partout. Je prévois une implosion de l’immobilier et de la Bourse, qui, couplée à la tendance de l’Amérique des entreprises de placer ses propres intérêts avant ceux du travailleur américain, conduira à de futures diminutions de la sous-traitance/travail qui ne feront qu’accélérer le problème. En définitive, je m’attends à ce que les Américains prennent conscience de la réalité qu’il y a peu de véritable prospérité si le consommateur ne peut pas participer, ou peut seulement le faire en contractant des dettes impayables – et cette oligarchie fut toujours un gros mot en Amérique avec raison »
Matthew Carnicelli, de "A Brief Look Forward" – Un Bref Regard en Avant” (www.hpleft.com/120307.html– Publié le 3 décembre 2007 (rassemblé à partir de messages individuels adressés à l’origine à l’ « ISAR Financial Mailing List » - la messagerie financière de l’ISAR)

 

« En utilisant l’art de l’astrologie, Robert Gover prédit des changements fondamentaux, et même des révolutions dans le monde depuis 2008 jusqu’à 2020. Gover offre une manière nouvelle de prévoir, dans le monde économique et boursier, que les investisseurs pourraient trouver utile » 
Dr. Ravi Batra, Southern Methodist University(Université Méthodiste du Sud)

Robert Gover, “Time and Money,” (Temps et Argent) citant Dr Ravi Batra, publié le 1er Mai 2005.

“Au 21 juin 2008, Uranus et Pluton seront dans l’orbe d’un carré qui à son tour formera un Grand Carré au carré Mars-Neptune des US. Cela ressemble au début d’une série de plongeons record pour les actions. »                                                                                              Robert Gover “Astro Economic Articles,” (Articles Astro Economiques) sur “Astrology of Stock Crashes,” ‘L’Astrologie des Faillites Boursières” publié le 1er Janvier 2006 .

 

« Même la démocratie des actionnaires, théoriquement construite sur le commerce de sociétés publiquement inscrites sur les marchés boursiers du monde, a été réduite par les récents rachats de fonds propres très en vue. Cela écarte la société de la cotation à la Bourse. La responsabilité et le processus de prise de décisions ne se fait plus par des conseils d’actionnaires attitrés, mais par ceux nommés par de riches particuliers et des fonds d’investissement. L’achat peut être financé par des prêts qui sont garantis par la société achetée et remboursés sur ses profits futurs. Les nouveaux propriétaires peuvent chercher à vendre des actifs et à maximiser les profits. L’avantage du grand public dans de telles transactions pourrait être mis en doute. Car de telles dispositions prolongent l’exposition à la dette de biens possédés maintenant à titre privé et de dispensateurs de divertissements dont dépend notre vie « prospère ». Continueront-ils à exister si les valeurs du marché, notre propre exposition à la dette, et notre capacité à consommer connaissent une diminution substantielle, comme cela s’est produit en 2000, au début des années 1990 et en 1929 ? ».
Roy Gillett, “The Key To Economic Planning” (La Clé pour une Planification Economique) publié en 2007 par Kings Hart Books of Oxford, England. 

 

“Oui, je vois cette période comme une sérieuse dépression aux US. Je vois directement ici la corrélation suprême avec le marché baissier de 1929-1942… Les aspects de Saturne à Uranus sont LES ASPECTS LES PLUS SIGNIFICATIFS DANS LE CYCLE ACTIONS/ ECONOMIE… Ce qui a été posé en 1988 et qui a conduit à la crise de 2000 devrait être DE TOUTE EVIDENCE un facteur en 2008 et 2010. Je crois que CELA (l’opposition Saturne Uranus) et l’aspect suivant de Saturne en 2009 et 2010  (Saturne carré Pluton) marquent ce qui sera considéré plus tard comme une DEPRESSION MAJEURE aux USA. En considérant cela sous la perspective de 2004, je gagerai qu’il s’agira d’une période de chômage extrêmement forte aux USA. Nous devons être conscients que la période de 1930 à 1932 avait une configuration astrologique semblable, avec Saturne, Uranus et Pluton formant une configuration de Carré en T… Je pense que tous ceux d’entre nous nés « Baby Boomers » devons tenir compte de cet avertissement. NE VOUS ATTENDEZ PAS à ce que les générations nées après nous aient à notre égard une grande sympathie. En fait l’euthanasie va devenir très en vogue parce que les « Boomers » seront considérés comme un fardeau trop lourd à porter ».
Robert Hitt “Saturne opposition Uranus de novembre 2008 à juillet  2010”. astroecon.com, publié in 2004.

“En 2008, les temps auront encore changé. Il est évident que, depuis 1995, quand Pluton commença sa traversée du Sagittaire, un énorme renouveau du « succès obligatoire », ou presque, eut lieu dans le monde. Le Sagittaire est plutôt expansif, très enthousiaste et plein de vision. L’économie continua à exister par la grâce de toutes sortes de slogans concernant des visions du futur qui, en grande partie, reposaient sur de la comédie et des balivernes. Tout cela se produisit dans un mode débordant d’annonces publicitaires de la part de puissantes éminences grises prospères qui passaient leurs appels téléphoniques dans la rue par exemple. La réalité les dépassera tous à partir de 2008 et les années suivantes (lorsque Pluton entrera en Capricorne). Je respirerai avec beaucoup plus d’aisance quand tout ce « coaching » économique et toutes ces balivernes sur d’énormes sommes d’argent deviendront plus réalistes ».
Joyce Hoen “The International Astrologer”  Janvier 2006:

 

« Suivant ce modèle, l’étape la plus proche de la plus grande faiblesse économique aura lieu entre 2008 et 2009 ».
Grazia Mirti (Vice Présidente de ISAR pour l’Italie), “Investire con gli Astri »  (Investir avec les Planètes) Il Sole24 ore (Journal financier italien le plus important), 9 novembre, 2008, II Partie: Astrologie et Economie. Page 92: lignes 18/20, concernant le Cycle des Nœuds Lunaires analysé par Louise Mc Whirter:

 

Le mot-clé pour 2008,  c’est l’argent….Et l’argent, en un mot, est parti…. Le gros titre pour l’année sera un système financier mondial en crise, prêt à tomber dans le précipice…. Mais étant donné ce qui est déjà parti avant, et le fait que nous aurons aussi une opposition Saturne Uranus cette année, je ne peux que penser que la crise actuelle, en cours en ce moment, deviendra beaucoup plus forte en 2008. Et l’opposition Saturne Uranus parle de conférences internationales portant sur ce qui est devenu une crise financière mondiale. Saturne et Uranus font durer leur opposition aller et retour jusqu’à 2010, après tout. Le « pétrin » commence en 2008, probablement après l’élection présidentielle américaine, mais il faudra des années avant qu’il ne s’installe. Et ceci parce que le bœuf de chacun va recevoir un  coup de corne avant que cela n’arrive…. Et soit dit en passant, une partie essentielle de ce rétablissement provoque une montée en flèche du prix des métaux précieux dans le processus de liquidation des dettes. Si cela ne vous dit rien sur ce qu’il faut faire, c’est que vous n’avez pas prêté attention….. »

Richard Nolle, ses prévisions 2008 publiées à la fin de 2007 http://www.astropro.com/forecast/predict/2008-all.html

 

« L’Odyssée de Pluton en Capricorne (2008 à 2023)… « Le Capricorne est le signe associé à tout ce qui est établi – surtout le gouvernement et les organismes gouvernementaux-. Mais il couvre aussi les établissements financiers qui ont apparemment résisté à l’épreuve du temps… Peut-être les plus reconnaissables d’entre eux sont-ils les banques et les sociétés de crédit immobilier. 

Les banques des différentes nations sont souvent considérées comme des citadelles. Durant le séjour de Pluton dans le Capricorne, leur réforme est probable… Comme nous l’avons vu avec l’industrie du voyage (Pluton en Sagittaire), l’effet du transit de Pluton est souvent de détruire presque totalement avant de réformer. Les placards des banques peuvent se trouver vidés ou avoir des fonds insuffisants pour rester solvables durant la période qui s’annonce. En réalité, la richesse même des nations pourrait être compromise. La Banque Mondiale elle-même peut s’avérer corrompue, inefficace ou les deux. » Christeen Skinner, “The Financial Universe,”(L’Univers Financier) publié par The Alpha Press en mai 2004.

 

« Edgar Cayce mentionna un cycle de dépression d’environ 24-25 ans que j’ai analysé. J’ai découvert qu’il est clairement astrologique dans sa nature, défini par la conjonction de Jupiter et Pluton, c’est pourquoi sa durée exacte est de 24,2 ans (c’est-à-dire deux cycles synodiques)…En moyenne, l’économie contractée sur presque deux ans, ce qui est beaucoup…. Conjonction décembre 2007 : début de la dépression hivernale Kondratieff ? ».
Manfred Zimmel, Jupiter-Pluton,  Depression Cycle , (Cycle de Dépression Jupiter-Pluton) Décembre 2005, www.amanita.com

 

Mais le crédit à accorder, pour avoir été le premier astrologue – à ma connaissance – à identifier 2008 comme l’année où commencerait la crise économique, doit finalement revenir à un astrologue que je tiens en grande estime, comme beaucoup d’entre vous, ici, dans cette salle, je suis sûr. Il s’agit d’André Barbault de Paris, France

“… L’opposition Saturne Uranus (2008-2010) mène le jeu qu’amplifie le passage de Jupiter, et ce trio est généralement au rendez-vous des crises économiques et des guerres, les premières conduisant souvent aux secondes, les unes et les autres étant équivalentes en dévastation.

Nous avons ici une entrée dans la phase de repli du cycle de Kondratiev qu’amplifie l’apport jupitérien, ce qui fait craindre la dépression économique, la première  grande crise économique du XXIème siècle. Si ce pronostic ne devait pas se réaliser, c’est alors qu’il faudrait redouter sa première grande crise  de la communauté internationale : pulsions nationalistes conduisant au choc d’intérêts économiques dans une métastase de violence…. »

André Barbault, Paris, France, 1990 magazine trimestriel “L’Astrologue », n°92,  pages 36-37 sous le titre “Les bouleversements de 2010 .

 

La valeur de l’astrologie pour la société est clairement démontrée par ces exemples. Nous savons, par l’étude de l’histoire au moment de ces cycles au long terme de paires planétaires particulières, que certains thèmes ont tendance à se reproduire. En un sens, l’histoire se répète. Mais si nous comprenons ces thèmes et les conditions qui ont donné matière à leur manifestation, nous avons le choix – le libre arbitre – ou bien de répéter ces conditions qui mènent à ces mêmes résultats cycliques, ou bien de les changer, et de changer ainsi le résultat.

 

Vous, en tant qu’astrologues, vous êtes le canal entre le ciel et la terre, entre le royaume des possibilités futures et des espoirs, et les peurs et les expériences de la réalité d’aujourd’hui. Vous êtes le pont, parce que, en tant qu’astrologues, vous comprenez la relation – la connexion – entre l’Homme et l’Infini. Vous connaissez la nature cyclique des planètes que l’Homme n’a pas mises en mouvement, mais par lesquelles l’Homme est affecté d’une façon ou d’une autre, et vis-à-vis desquelles, pour une raison quelconque, ses activités se trouvent en correspondance. C’est pourquoi l’astrologie est essentiellement l’étude des mouvements planétaires reliés aux cycles dans l’activité humaine.

 

Aussi, quand nous posons la question : Aurait-on pu savoir que 2008 commencerait une période de crise économique et sociale? Aurions-nous pu – ou nos dirigeants – faire quelque chose pour l’empêcher ? La réponse aux deux questions, je crois, est « Oui ». Et c’est là que l’astrologie démontre qu’elle peut être un outil de grande valeur pour la société.

 

Dans le monde d’aujourd’hui, l’Astrologie ou bien n’est pas comprise, ou bien est utilisée à tort pour distraire ou dire la bonne aventure. C’est une tragédie des temps modernes car il lui manque l’opportunité de faire usage d’un outil qui peut contribuer à éviter les tragédies collectives comme celles que nous connaissons en ce moment, et/ou à mettre en valeur les directions positives dans l’activité humaine, qui, sinon, sont ignorées. Mais nous ne pouvons pas blâmer la société de ne pas reconnaître la valeur que l’Astrologie offre. Une bonne partie du problème pour cette condition vient des astrologues eux-mêmes, et de notre incapacité à exprimer clairement et à enseigner efficacement et correctement ce qu’est l’Astrologie précisément et sur ce qu’elle offre au monde en général. C’est pourquoi, des citations comme celle-ci sont la norme et non l’exception sur la manière dont la société voit l’astrologie…. :

 

“Vous savez, les prévisions économiques furent inventées pour que l’Astrologie semble respectable”.

- Richard Fisher, Président de la Dallas Federal Reserve Bank, 1er avril 2009, CNBC

 

Quand il y a des raisons, ce dont nous avons vraiment besoin, pour confirmer des citations comme celle-ci de J.P.Morgan….

 

 « Les millionnaires n’utilisent pas l’astrologie, les milliardaires si ! » -J.P.Morgan

 

C’est pourquoi il nous faut de l’excellence en matière d’enseignement de l’astrologie. C’est pourquoi nous avons besoin de programmes comme « Ethics Awareness Training and Consulting Skills for astrologers» (Formation à la Prise de Conscience de l’Ethique et Techniques de Consultation pour les astrologues). C’est pourquoi nous avons besoin d’outils et de techniques de réponses pour répondre aux énormes malentendus que la société entretient sur l’astrologie et les astrologues. Nous avons besoin de ces choses parce que la société a besoin de nous, et ne sait même pas que nous existons ou que nous avons des outils qui sont vraiment de valeur pour nous tous. Nous avons besoin de ces formations et de cet enseignement pour nous développer comme des messagers efficaces et crédibles parce que nous avons une responsabilité pour aider l’humanité à s’élever, pour guider les sociétés par la conscience de ces cycles que nous comprenons uniquement par notre étude de l’astrologie – l’étude la plus ancienne que connaisse l’Humanité.

 

Nous en arrivons à ceci: nous avons besoin les uns des autres et le monde a besoin de nous. Tout de suite. Parce que c’est la période de notre vie la plus stimulante dans les domaines astrologique, économique et politique.

Voilà ci-dessous une liste des citations prises dans les 15 dernières années des “Forecast Books » (Livres de Prévisions) écrits par moi-même, Raymond Merriman, qui ont donné l’année 2008 comme le point de départ d’un changement majeur dans les orientations sociales et économiques. Mes arguments sont que 1) c’est un cycle, 2) il y a des facteurs spécifiques qui permettent à ces cycles de se dérouler  et 3) par choix et libre arbitre quant aux facteurs qui mènent à ces manifestations cycliques, nous (nos dirigeants) pouvons en changer le résultat habituel.

 

“L’époque quelque peu comparable suivante ne se produira pas avant 2008-2012…. Celles-ci ne sont pas aussi fertiles en événements que ne le sera la période 2008-2012, quand Uranus entrera en Bélier, Pluton entrera en Capricorne (en carré à Uranus) et Saturne entrera en Balance. Ce sera la première fois depuis 1929-1931 que ces trois astres se retrouveront dans des signes cardinaux formant entre eux un carré en T. Peut-être vous rappelez-vous que 1929-1932 fut une période fertile en événements dans le monde. Vous pouvez en conclure (je le fais) que quoi que nous fassions aujourd’hui nous conduira tout simplement à une intensification à cette période»
Prévisions pour 1995
(écrit en 1994).

 

“Et en nous basant sur ces suppositions, nous venons de commencer un cycle qui ne parviendra à son apogée qu’en 2008-2011… Parce qu’il n’y a pas d’autres moments avant cette date où de multiples aspects entre les planètes majeures lentes se formeront en signes cardinaux. Et qu’arrivera-t-il alors ? L’entrée de Pluton dans le Capricorne, celle d’Uranus en Bélier, de Saturne en Balance. De surcroît, le Nœud Nord de la Lune rétrogradera aussi dans le signe du Capricorne. La dernière fois que ces trois planètes (et le Nœud) se sont trouvés en signes cardinaux ce fut en 1967-72 et 1929-1931 ».
Prévisions pour 1996

 

“Cependant, comme mentionné dans le livre des Prévisions de l’année dernière, la fin de cette période (2008-2014) peut aussi être témoin d’un déclin économique très aigu ou d’une menace de guerre. C’est … le moment où Uranus entrera dans le Bélier, Saturne en Balance et Pluton formera un carré en T aux deux lors de son déplacement dans le Capricorne. La dernière fois où cela s’est produit fut 1929-1931. Un jour ou l’autre d’ici à 2008, le concept d’argent changera radicalement, et avec lui la structure financière de l’économie mondiale telle que nous la connaissons aujourd’hui. Il est tout à fait possible que l’ « ajustement » soit alors difficile, surtout après 2008 et cela peut durer de 2 à 6 ans ».
Prévisions pour 1997

 

“Cependant, elle est plus petite en magnitude que celle qui doit se produire entre 2008 et 2014… Cela représentera la période où Pluton entrera dans la constellation du Capricorne et en Carré en T à Uranus entrant en Bélier et Saturne en Balance (2008-2011). Mais durant cette période et sur trois ans de plus, soit jusqu’en 2014, chacune de ces planètes entrera avec les deux autres dans une figure en carré en T. La dernière fois où toutes les trois se sont trouvées impliquées dans un carré en T en signes cardinaux fut 1930-1933, au milieu de la « Grande Dépression » … La phase 2008-2014 est encore le point de naissance du cycle à plus long terme. Elle représente probablement un temps d’abandon de sa phase « innocence ». La technologie mûrit et peut ensuite devenir la base incontestée de l’économie mondiale, pour le meilleur ou pour le pire. La fabrication et l’industrie doivent être rééquipées ou reléguées à une position moins importante pour la survie de l’espèce humaine…
Prévisions pour 1998

 

“Donc où cela conduit-il? Question période, le prochain groupement céleste qui approche le niveau de 1988-1993 aura lieu en 2008-2015. On se réfèrera dorénavant à cette « bande » de temps puissante comme à « L’Apogée des Ingrès Cardinaux »… Jupiter, le Nœud Nord, Saturne, Uranus et Pluton entreront dans les signes cardinaux et formeront « des aspects durs » entre eux. Pourquoi est-ce si important ? Parce qu’un examen des événements majeurs et des époques qui ont défini et/ou redéfini l’histoire de la civilisation, révèlera qu’ils se sont produits au moment où les planètes les plus lentes se trouvaient dans les signes cardinaux (Bélier, Cancer, Balance ou Capricorne). Et la plus intense de ces périodes est arrivée quand les planètes formaient en même temps des « aspects durs » (conjonctions, carrés, ou oppositions) entre elles … Et la période avant aujourd’hui fut 1929-1932, qui fut très similaire en alignements planétaires à ce qui sera expérimenté en 2008-2015. A cette époque, Saturne, Uranus et Pluton étaient non seulement dans des signes cardinaux, mais ils formaient aussi entre eux un autre carré en T puissant, comme ils le formeront encore durant l’ « Apogée des Ingrès Cardinaux ».
Prévisions pour 1999

 

“Le prochain changement majeur, extrême, de la conscience collective se produira à l’ « Apogée Cardinal », entre 2008 et 2012. Durant cette période, Pluton entrera en Capricorne, Uranus entrera en Bélier et Saturne entrera en Balance. Ce sont tous des signes cardinaux et donc ils formeront entre eux une configuration majeure de carré en T. La dernière fois que ces trois planètes ont formé une telle configuration l’une par rapport à l’autre fut en 1930-1932… De même l’alignement de mai 2000 ne semble pas aussi significateur que l’ « Apogée Cardinal » qui se déroulera en 2008-2012. Peut-être les événements et les décisions de 1999-2000 agiront-ils comme un « pont » connectant les deux « Apogées » majeurs de 1988-1993 et 2008-2012 ».
Prévisions pour 2000

 

Remarquez, s’il vous plaît, que, suite à une nouvelle étude, la durée de l’« Apogée Cardinal» a été prolongée de 2012 à 2015, comme annoncé l’année dernière. Ceci est dû au fait que le dernier aspect dans cette apogée (Uranus carré Pluton) ne finit qu’en mars 2015… Théoriquement ces périodes coïncident alors avec des changements dramatiques de conscience et de direction dans l’activité humaine. Cela se produira entre 2008 et 2015 quand Saturne, Uranus et Pluton (avec, encore une fois, le Nœud Nord de la Lune) entreront dans les signes cardinaux, d’où le terme « Apogée Cardinal ». Durant cet espace-temps, Saturne, Uranus et Pluton formeront entre eux un puissant carré en T. La dernière fois, cela s’est produit en 1929-1931. Ma conjecture est que les limites à la renaissance actuelle de la technologie ne parviendront pas à être comprises avant. Jusque là, la capacité de l’humanité à inspirer et à ébahir avec les applications de ses inventions en technologie continuera à époustoufler l’imagination… Cependant, si notre théorie tient, ceci (la bulle technologique et le Krach en 2000) n’est qu’une pause dans la tendance, et la fin de la tendance elle-même, qui commença entre 1988 et 1993. Les progrès occasionnés par de nouvelles applications technologiques vont probablement continuer jusqu’en 2008-2016. ».
Prévisions pour 2001

 

            “Le prochain « Apogée » céleste se produira  en 2008-2015, quand Saturne, Pluton et Uranus entreront dans des signes cardinaux et formeront entre eux un carré en T. La plus grande partie de ces mouvements se produira en 2008-2010 mais le carré Uranus Pluton ne sera pas terminé avant 2015. La dernière fois que ces trois planètes ont formé une telle configuration fut en 1930-1933, qui coïncida avec la Grande Dépression. .. Alors que l’on entre dans l’opposition (Saturne à Pluton), le climat d’investissement relève plutôt, à vrai dire, d’un environnement spéculatif galopant. Les gens font de l’argent et beaucoup, et ils ne veulent pas entendre parler des « prophéties apocalyptiques » sur la fin très prochaine de cette situation. Mais cela finira, juste au moment de l’opposition, et les temps durs commenceront qui durent habituellement jusqu’au carré décroissant entre ces deux planètes, environ 8 à 9 ans plus tard. Durant ces moments durs, de nombreuses banques souffrent à la suite de prêts imprudents faits à des sociétés ou des individus qui ne peuvent remplir les promesses de leurs rêves financiers trop optimistes ».
Prévisions pour 2002

 

       “Ma tendance est à penser que, s’il y a un autre krach des marchés financiers, ou une panique économique ou bancaire, le DJIA se maintiendra au-dessus de ce niveau (1616 sur le DJIA). En fait, tout ce qu’il faut pour satisfaire le creux de cycle de 72 ans est que le DJIA perde au moins 46% de sa valeur à partir de …. sa valeur la plus forte. Une fois que cela arrive, nous pouvons confirmer qu’un creux de cycle de 72 ans est effectivement en train de se former, et le cycle est valable. Et cela pourrait très bien arriver durant la prochaine formation céleste connue sous le nom de « Apogée Cardinal » qui se produira en 2008-2015 ».
Prévisions pour 2003.

 

“La troisième phase (du cycle Saturne Pluton) se situe entre l’opposition et le carré décroissant de ces deux planètes. A l’époque actuelle, cela se produira de 2001 à 2009. En règle générale, la dette de la nation et la tendance générale de l’économie entrent dans une période de plus grande préoccupation et d’inquiétude. Les déficits et la dette ont tendance à augmenter et les taux d’intérêt aussi. Les impôts ont aussi tendance à augmenter et l’économie est plus encline à la récession ou à une croissance lente. Il y a même de la vulnérabilité à une panique économique ou à une dépression au moment du carré décroissant (2009-2010) alors que les gens se battent en se fiant à leurs dirigeants économiques et politiques. Ces luttes continuent dans la quatrième phase qui se situe entre le carré décroissant et la conjonction. A l’époque actuelle cela se produira entre 2010 et 2020. Le creux absolu du cycle économique ou celui du marché boursier a lieu ou bien au moment du carré décroissant (2009-2010) qui termine la phase précédente et commence cette phase, ou dans les deux ans autour de la conjonction. Si cela se produit au carré décroissant, alors la quatrième phase n’est ordinairement qu’un moment de contraction. Ni l’économie, ni le marché financier ne se développent avec force, en règle générale, avant que la période de la conjonction ne soit approchée ou terminée. De plus, les taux d’intérêt ont tendance à monter et la confiance du consommateur à baisser, et la foi envers les dirigeants est elle aussi proche du nadir, jusqu’à ce que la période de conjonction se présente – ou peu après.
Prévisions pour 2004

 

“Un événement géo cosmique aussi important se déroulera bientôt, connu comme le « Grand Apogée Cardinal ». A partir de 2008 jusqu’à 2015, Saturne, Uranus et Pluton entreront tous les trois dans des signes cardinaux et formeront des aspects de carré et/ou d’opposition entre eux. L’entrée dans les signes cardinaux prendra place en réalité en 2008-2010 quand chaque planète sera dans un aspect presqu’exact (mais pas tout à fait) de carré en T vis-à-vis des deux autres. La fréquence de ces trois planètes formant « des aspects durs » de l’une à l’autre, dans un carré en T,  est très rare. La dernière fois que cela s’est produit fut en 1931 au milieu de la « Grande Dépression »… Le fait qu’une configuration semblable ait coïncidé avec quelque chose d’aussi économiquement dévastateur qu’une « Grande Dépression » s’explique dans les idées évoquées par ces planètes formant ces aspects. Saturne représente « la structure d’une chose »  comme un gouvernement, ou un format par lequel les gens dirigent leurs affaires. Uranus représente un choc soudain, souvent accompagné de spéculation imprudente et massive. Et Pluton représente le principe de conclusion : un moment où beaucoup de choses peuvent finir et où un besoin de reconstruire devient évident. Pluton gouverne aussi le système bancaire ou plus spécifiquement la question de la dette, et l’incapacité à rembourser une dette par les moyens usuels ou selon le calendrier habituel. Avec Pluton et Saturne en mauvais aspect, il peut y avoir la douleur et le traumatisme de l’expérience dans le secteur économique. Une augmentation de la dette et même des impôts est souvent constatée. L’intégrité de la structure  - gouvernement ou économie – est menacée par ces conditions et on fait appel à des mesures radicales pour traiter la crise ».
Prévisions pour 2005

 

“La chance commence à tourner. Le Karma se déroule pour l‘humanité… Partis sont les jours  où les mots « Ayez confiance en moi » signifiaient que vous pouviez faire confiance à la personne qui les prononçait.  Partis sont les jours où l’on n’est plus tenu pour responsable  pour ses décisions et où les gens croient en la promesse que « les choses iront mieux ». Partis sont les jours où les gens croient en la sagesse de vision de leurs dirigeants ou ont confiance au « Père qui sait mieux … ». C’est le message d’Uranus et Neptune en réception mutuelle (2003-2011). C’est le message de Pluton traversant le Centre Galactique et l’Apex Solaire (2007-2009). C’est le message de Saturne, Uranus et Pluton formant un carré en T entre eux et tous les trois entrant dans des signes cardinaux (2008-2014) pour la première fois depuis 1930-1931. C’est le message de Saturne et Pluton dans la partie décroissante de leur cycle (2001-2020)… Nous sommes maintenant dans une autre « phase de descente » du cycle Saturne Pluton de 2001-2002 jusqu’à 2020. Si l’histoire se répète (et jusqu’à présent elle l’a fait) les excédents de budget feront place à des déficits de budget plus grands, des taux d’intérêt plus hauts, des impôts plus élevés et un environnement économique et d’investissement du capital plus difficile. Nous sommes au milieu d’une période de 18 ans où les individus doivent être encouragés à économiser, à protéger leur capital, et ne pas se concentrer sur « l’appréciation du capital »  par les marchés financiers (investir dans des sociétés qui ne sont pas les nôtres)… Mais les années de petits gains – ou même de pertes – ont tendance à être plus nombreuses maintenant surtout quand on les ajuste pour l’inflation. Du côté prometteur, on peut anticiper que le marché financier (et l’économie) atteindra son plus bas niveau avant la fin de 2021. Une grande opportunité d’investissement se dessine devant nous – pour ceux qui ont l’argent (et le courage) pour investir quand les prix sont à des niveaux extrêmement attractifs. Cela arrivera probablement dans les 18 mois où Saturne est dans son carré décroissant à Pluton (15 novembre 2009-21août 2010 +/– 18 mois) où quand ils se rejoindront dans la conjonction (12 janvier 2020, +/- 18 mois) ».
Prévisions pour 2006

 

“Le sentiment que “Le Monde est Différent” s’accroît chaque année au fur et à mesure que nous approchons de l’ «Apogée Cardinal » Et une raison en est due au fait que nous sommes maintenant dans une décade où Saturne fait une opposition aux trois planètes situées au delà de son orbite : Pluton (2001-2002), Neptune (2006-2007) et Uranus (2008-2010). C’est un phénomène très rare parce que chaque relation de paires planétaires a un cycle qui dépasse 32 ans. Pour toutes les trois, venir dans le même type de relation avec Saturne dans une période de 9 ans n’est pas très habituel. En fait, dans les deux cents ans passés, cela est arrivé seulement trois fois : 1827-1834, 1862-1875, (surtout 1863-1873), 1965-1972 et maintenant 2001-2010. Dans les trois cas précédents, les marchés financiers américains et/ou britanniques ont atteint leur plus haut niveau jamais atteint auparavant, coïncidant avec la partie Saturne-Pluton ou Saturne-Uranus des oppositions (1864, 1873, et 1966). Dans les trois cas, de sérieux déclins économiques ont suivi en même temps que des changements majeurs dans les structures sociales et politiques, pas seulement des Etats Unis, mais d’autres pays du monde aussi. » 
Prévisions pour 2007

 

“Pourquoi ceci est-il important dans la compréhension du monde d’aujourd’hui ? Pourquoi mon introduction au « Livre des Prévisions pour 2008 » porte-t’elle sur ces réflexions ? Parce que, une fois de plus, les planètes sont sur le point de se déployer en un autre apogée astrologique. Pas seulement cela, mais il y a encore un autre « Apogée Cardinal » impliquant les mêmes trois planètes qui étaient impliquées dans l’apogée du début des années 1930. En fait ce sera le premier Apogée Cardinal depuis ce temps-là. Et, une fois encore, nous voyons les mêmes thèmes surgir au fur et à mesure que nous approchons de cet Apogée Cardinal, comme nous en avons été témoins dans les années 30. Mais une fois encore, le pouvoir du monde peut être sur le point de changer de mains – particulièrement si des erreurs critiques de jugement doivent être commises au fur et à mesure que l’humanité entre dans cet actuel « embranchement sur la route »… Ce pourrait être des erreurs de jugement politiques (diplomatiques) ou des erreurs militaires. Il n’est pas nécessaire que cela se passe ainsi cependant. Tout ce qui est demandé est d’apprendre à partir de l’histoire, et de ne pas répéter les mêmes fautes qu’avant – les mêmes fautes qui ont été faites sous une configuration astrologique rare qui est sur le point de se déployer : l’ «Apogée Cardinal ».

La plus grande figure qui se développera implique Saturne, Uranus et Pluton, trois des quatre cycles planétaires les plus longs dans leur orbite autour du Soleil. Elle est particulièrement importante maintenant parce que ces trois planètes vont se déplacer depuis les signes mutables vers les signes cardinaux orientés vers l’action. Ce processus se déroule depuis le 26 janvier 2008 quand Pluton entra pour la première fois dans le signe du Capricorne, jusqu’au 17 mars 2015, quand le dernier carré croissant va se défaire entre Uranus et Pluton, depuis les signes du Bélier et du Capricorne respectivement…. En outre, chacune de ces planètes formera un aspect « dur » aux deux autres. Saturne sera dans son opposition de 45 ans à Uranus, cinq fois entre le 4 novembre 2008 et le 26 juillet 2010. Saturne sera dans son aspect de carré décroissant  de 32-37 ans à Pluton du 15 novembre 2009 au 21 août 2010. Et puis le segment final de cette puissante composition céleste se termine avec la série des sept passages d’Uranus en carré croissant à Pluton du 24 juin 2012 au 17 mars 2015. Cette dernière signature peut être la partie la plus importante de la configuration d’ensemble, car elle ne se produit pas trop souvent. La dernière fois qu’elle s’est produite fut en 1876-1877. Entre les deux, il y eut un carré décroissant entre ces mêmes deux planètes en 1932-1933. Ces deux périodes coïncident avec des dépressions économiques sévères et des pertes sévères de marchés financiers. » 
Prévisions pour 2008

 

Références:

1. Raymond A. Merriman, The Ultimate Book on Stock Market Timing, Volume 2: Geocosmic Correlations to Investment Cycles, (Le Livre Fondamental sur le minutage du marché financier, Volume 2: Corrélations géocosmiques avec les cycles d’Investissement) W. Bloomfield, MI. MMA/Seek-It Publications, 1999.

 

haut de page