Présentation

Présentation Articles Publications Imagerie Liens

 

André BARBAULT

est né le 1er octobre 1921
à 17 heures
à Champignelles (Yonne)


(cliquer pour agrandir)

 


André Barbault a enregistré une petite vidéo (8 Mo, format Quick Time)
à l'attention des visiteurs de son site.

Pour la visionner, cliquer ICI


 

"A l'approche du bouclage de mon année Uranienne, et, avant qu'il revienne bientôt sur sa position natale à 6° des Poissons, Uranus transite actuellement mon Ascendant à 26° du Verseau - j'ouvre ce site - l'accueil en est offert gracieusement - pour y déposer un corps de textes personnels, jusqu'ici disséminés dans le temps et l'espace.

Sans doute suis-je, parmi les astrologues actuels dans le monde, de ceux qui ont le plus écrit. Certes, cette référence quantitative ne justifie qu'un parcours de longue durée. C'est au lointain de l'année 1935 que remonte ma rencontre avec l'astrologie, par la grâce de mon frère Armand Barbault. Domaine bien vite investi d'une passion maîtresse qui a rempli toute ma vie. Ainsi se conçoit que sur une telle étendue, honorant un Mercure particulièrement aspecté, mon écriture ait abouti à une production franchement pléthorique.

Je me serais toutefois bien gardé d'en faire un rappel sélectif si - mon Uranus en 1 est à la fois maître d'Ascendant et conjoint à lui, étant au surplus à la pointe supérieure d'une figure de cerf-volant, le situant à la plénitude de l'ensemble de ses cycles planétaires - mon langage n'avait pas exprimé un verbe particulier qui me différencie de l'ensemble de la production astrologique, le lecteur étant assuré, avec moi, de ne point tomber dans la répétition, moins encore dans la banalité, sûr qu'il est même de rencontrer de l'inédit.

Dame Uranie est ce que la fait son astrologue. Celui-ci la personnalise à son image, et du moment qu'il s'y prend bien, sa formule a sa valeur propre, au profit d'une diversité de goûts. La mienne, quant à elle, est celle d'un praticien engagé. Au pays d'utopie qu'est l'astrologie, par réaction à une inconsistance empirique qui se dégage de l'ensemble de la littérature astrologique, mon esprit critique - le Mercure du Scorpion en VIII d'un uranien - mobilise un réalisme en quête de vérité tangible, d'un fruit du savoir d'une dense évidence. Ainsi comprendra-t-on aussitôt une aventure prévisionnelle audacieuse, menée à l'ultime, comme l'engagement pris, 36 ans à l'avance en 1953, et répété au long des années, d'une échéance historique pour 1989, concernant le destin de l'Union soviétique et du communisme. C'est de la sorte qu'un rappel de certains de mes textes puisse être sujet d'intérêt.

Naturellement, au minimum. En plus d'une quarantaine d'ouvrages, mes écrits sont dispersés au gré de nombreuses publications. Pour s'en tenir à une ligne générale, mes premiers articles sont parus dans une revue mensuelle, Destins, dès son premier numéro de décembre 1945 et régulièrement sur une décennie. Parallèlement, j'ai pris en charge la rédaction du Bulletin du "Centre International d'Astrologie" en novembre 1951, devenu Astrologie moderne, jusqu'à juin 1955, et ai collaboré copieusement aux bimestriels Cahiers astrologiques, de son numéro 4 de juillet 1946 à son numéro 127 de mars 1967. Et je suis passé au trimestriel I/Astrologue, de son numéro premier de 1968 à son actuel numéro 141 de 2003. 35 années jalonnées - ici seulement - de 286 textes, articles et notes, chronique des livres en plus. Cette distillation régulière finalement volumineuse saura présentement trouver, en quelques dizaines de textes, un résumé qui rendra compte suffisamment de mon aventure astrologique. Une bonne partie de ces écrits viennent de L'Astrologue (Editions Traditionnelles, 32 rue des Fossés Saint- Bernard, 75005 Paris ), qu'il faut chaleureusement remercier de son autorisation de publication ; d'autant que certains de mes textes sont des réponses à une partie adverse qui mérite d'être consultée, ou sont accompagnés d'études qui les complètent, ainsi que dans le n° 141 avec l'exposé des bilans importants de Didier Castille. Le travail d'écriture se poursuivra, notamment avec de nouvelles études inédites, dont des exercices prévisionnels de mondiale.

Sur notre parcours, le tableau des publications à paraître s'ordonne selon une classification première d'astrologie mondiale et d'astrologie individuelle. Et pour chacun de ces domaines se différencient l'exposé théorique et l'exposé pratique. Il est plus commode de caractériser ce dernier qui se résume à la prévision mondiale et aux interprétations de thèmes de personnages connus, tels des fruits de l'arbre astrologique.

Alors que la classification est aléatoire pour l'exposé théorique : débat, analyse thématique, qui implique que soient contrôlés ses dires par des vérifications ou exercices d'application, cette descente sur le terrain rappelant que la carte du ciel est le suprême recours.

Elargi à diverses traductions - italien, allemand, anglais ... - ce site sera continuellement nourri à la mesure de mes possibilités. Que le visiteur veuille bien m'excuser si je ne puis répondre au courrier qu'il pourrait m'envoyer. Faute de temps, ce choix était impératif.

Par ailleurs, une majorité de mes études font référence à de nombreux personnages de la vie publique (tout cas privé n’ayant nulle valeur de témoignage transmissible).

Si j’ai fourni les coordonnées de naissance de ceux-ci pour certains textes anciens de l’ « Astrologue » , faute de temps, j’ai renoncé à cet effort d’information pour les textes de ce site.

J’invite les visiteurs intéressés, à recourir à cette documentation en s’adressant à l’homme mondialement le plus qualifié que je connaisse en la matière – Didier Geslain ( www.didiergeslain.fr ). Une sélection de données en phase avec l’actualité, paraît régulièrement sur le site de la Fédération Des Astrologues Francophones ( www.fdaf.org )

Bonne lecture !"

 

haut de page